Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque (Visiter le site lemonde sur Antoinette Fouque) s'est lancée dans l'enseignement après ses études universitaires en Lettres. La jeune femme lie connaissance avec le psychanalyste Jacques Lacan dans les années 60. Antoinette Fouque oeuvre en tant que critique littéraire avec deux maisons d'édition en plus de sa mission d'enseignante.

Théoricienne et écrivain

Dans les pages de plusieurs essais sortis entre la fin des années 80 et le début des années 2010, Antoinette Fouque explique la féminologie. La théoricienne a une aversion pour les mots en "-isme", qui renvoient à une idéologie. Elle fait alors naître le terme "féminologie". Antoinette Fouque se démarque de l'essayiste Simone de Beauvoir et sa théorie du 2e sexe.

Antoinette Fouque s'engage pour la cause des femmes sur toute la planète

Cette grande dame s’éteint en 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses décorations nationales. l’Observatoire de la Misogynie, le Club Parité 2000 et Le Collège de Féminologie ont été créés par Antoinette Fouque. Pour Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est écrit sur une banderole qu'elle agite lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes.

Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père était un militant syndicaliste. La jeune femme suit dans un premier temps des études dans sa région d'origine puis choisit Paris. La Marseillaise est encore en faculté lorsqu'elle épouse René Fouque. Marseille a vu naître Antoinette Fouque en octobre 1936.