André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Pour que l’Europe puisse assurer sa croissance, l'union est selon lui indispensable. Pour le monde économique, André-Jacques Auberton-Hervé (Visitez le profil Andre-jacques-auberton-herve.com) est d'abord un visionnaire. Il est membre du groupe KET sur la définition des technologies clés. André-Jacques Auberton-Hervé salue naturellement le plan pour le développement de l'industrie de la microélectronique.

André-Jacques Auberton-Hervé met ses compétences au service du CEA (Commissariat à l'énergie atomique), où il a été nommé conseiller spécial. En plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans les pays les plus ensoleillés, Soitec a développé une activité d'éclairage LED pour fournir plusieurs dizaines de gares. L'installation de fermes solaires dans de nombreux pays fait partie des actions soutenues par André-Jacques Auberton-Hervé.

Pour assister efficacement les start-ups, l'UE doit prévoir des outils financiers plus efficaces. Parti de zéro pour développer une entreprise de référence dans le domaine de la microélectronique, André-Jacques Auberton-Hervé sait à quel point les marchés financiers sont indispensables. André-Jacques Auberton-Hervé salue la révolution 4.0 et ses avancées technologiques.

La vision d'un bâtisseur

La start-up doit sa réussite à sa capacité à s'imposer sur un marché de masse, celui des disques en silicium employés dans l’informatique et les smartphones. André-Jacques Auberton-Hervé possède toutes les qualités du parfait meneur d'hommes : capacité d’innovation et compréhension du marché. L'entrepreneur fait de la société un fournisseur sûr et indispensable. Au tout début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé crée, en partenariat avec Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec.

Un étudiant au parcours exemplaire

Il poursuit ses études dans le supérieur à Centrale Lyon. Il croit fermement dès son enfance en l’importance de l'évolution technologique. Né au mois de novembre 1961, André-Jacques Auberton-Hervé passe sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son bac à 16 ans. A seulement 23 ans, André-Jacques Auberton-Hervé s’impose déjà comme une référence grâce à ses recherches, qui aboutissent à de grandes innovations dans les secteurs spatial et militaire et lui permettent de participer à beaucoup de conférences scientifiques internationales.